Que lire en ce début 2017? | Eponine & Azelma

Hop sur la pile !, News

Que lire en ce début d’année 2017 ?

J’espère que parmi vos bonnes résolutions de cette année, vous avez choisi de lire BEAUCOUP ! Et pour cause, l’année 2017 s’annonce chargée en nouveautés littéraires ! Je voulais profiter de ce premier article de l’année pour balayer un peu le paysage, au moins pour le premier semestre…

Hiver…

Janvier est toujours un mois assez prolifique en matière de publications, et ce premier mois de l’année 2017 ne déroge pas à la règle avec quelques livres très attendus. LE pavé de ce début d’année c’est 4 3 2 1 de Paul Auster. Cela fait sept années que l’auteur new-yorkais n’a pas publié un roman… 4 3 2 1 c’est l’histoire des quatre vies parallèles de Archibald Isaac Ferguson : 866 pages qui couvrent différents choix de vie et donc 4 destins différents pour un seul personnage. C’est un réel tour de force littéraire auquel s’est attelé l’auteur de Sunset Park et de The New York Trilogy, et il est attendu avec grande impatience.

Couverture du livre 4 3 2 1 par Paul Auster

4 3 2 1 – Paul Auster (Faber & Faber)

On parle beaucoup également des mémoires de Coretta Scott King, femme de Martin Luther King. My Life, My Love, My Legacy sort ce mois-ci aux Etats-Unis : décédée en janvier 2006, elle s’était confiée à la fin de sa vie à la journaliste et professeure Barbara Reynolds. Coretta Scott King n’était pas juste « la femme de » , elle était également militante et activiste politique pour les droits civiques. Elle s’est battue contre la ségrégation tout au long de sa vie et a continué bien après le décès de son célèbre mari en créant The Martin Luther King, Jr. Center for Nonviolent Social Change, (Centre Martin Luther King, Jr., pour le changement social vers la non-violence). Ce livre raconte son combat permanent et l’itinéraire hors du commun d’une afro-américaine engagée originaire du fin fond de l’Alabama.

Couverture du livre My Life My Love My Legacy par Coretta Scott King

My Life My Love My Legacy – Coretta Scott King (Henry Holt & Company)

Egalement au programme de janvier, un premier roman inspiré d’un fait divers ayant réellement eu lieu : Little Deaths de Emma Flint. Ce thriller se déroule dans le Queens à New York en 1965. Ruth Malone se réveille un matin en constatant que ses deux enfants ont disparu : les corps des deux petits seront découverts quelques jours plus tard à deux endroits différents. Evidemment Ruth est la première suspecte ; sa vie dissolue est décortiquée, la presse l’accuse afin de vendre du papier, elle est la coupable idéale. Un jeune reporter va alors tenter de prouver le contraire…

Couverture de Little Deaths par Emma Flint

Little Deaths – Emma Flint (Picador)

On retrouve aussi en janvier, l’une des finalistes du Man Booker Prize 2016Ottessa Moshfegh. Après le succès de son roman Eileen, elle publie un recueil de nouvelles intitulé Homesick for Another World. 14 histoires qui explorent les thèmes de l’ennui, de l’addiction, de l’aliénation… Cette brillante auteure américaine observe avec acuité et élégance la vie de ses contemporains.

Couverture du livre Homesick For Another World par Ottessa Mosfegh

Homesick For Another World – Ottessa Mosfegh (Jonathan Cape)

En février c’est la reine des lettres américaines qui débarque : Joyce Carol Oates sort un nouveau roman intitulé A Book of American Martyrs. Tous les ingrédients qui nous font adorer les livres de Joyce Carol Oates sont réunis dans ce nouvel opus : l’extrémisme religieux, la violence, le contrôle des armes, la lutte pour le droit des femmes, la bataille entre pro- et anti avortements. Bref c’est encore une fois toute l’Amérique qui se retrouve entre les pages de cette fabuleuse écrivaine. Un militant anti-avortement, chrétien, et très conservateur assassine un autre homme « pro-choice« , leader d’un mouvement lié à l’émancipation des femmes, dans une ville du Midwest. Le procès du meurtrier s’ouvre et deux familles, celle de l’accusé et celle de la victime vont devoir se faire face et admettre que leur vie est changée à jamais. Joyce Carol Oates signe là un roman indispensable à lire en 2017 !

Couverture de A Book Of American Martyrs - Joyce Carol Oates

A Book Of American Martyrs – Joyce Carol Oates (Fourth Estate)

 

Un autre livre qui fait le buzz sortira en février prochain, il s’agit de A Separation de l’américaine Katie Kitamura. C’est l’histoire d’un mariage qui se termine : un couple se sépare , et se promet de n’en informer personne pour le moment. Mais au moment de la finalisation de leur séparation, l’homme disparaît lors d’un voyage au Péloponèse. Son ex-compagne part donc à sa recherche, sans vraiment être certaine d’avoir envie de le retrouver…

Couverture de A Separation par Katie Kitamura

A Separation – Katie Kitamura (Clerkenwell Press)

Printemps…

Au printemps notons la sortie de plusieurs titres intéressants : tout d’abord le retour de l’écrivain écossais Philip Kerr qui nous avait régalé avec sa trilogie berlinoise et ses suites… Prussian Blue sortira en avril : une énième aventure du détective allemand Bernie Gunther. Nous sommes en 1956 et Erich Mielke, chef de la Stasi demande à Bernie Gunther de partir à Londres et d’assassiner une femme, agent secret, qui se trouve être l’ex de Bernie… Le détective n’a pas trop envie d’exécuter ces ordres, et va heureusement trouver un allié qui va lui permettre de garder la conscience tranquille : un ancien collègue policier avec qui Bernie a travaillé sur une affaire en 1939.

Couverture de Prussian Blue par Philip kerr

Prussian Blue – Philip kerr (Quercus)

En mai c’est Paula Hawkins qui signe son grand retour, après son best-seller de l’année 2015 : The Girl On The Train. Elle publie Into The Water, un thriller psychologique dont on ne connaît pas encore tous les tenants et aboutissants mais qui sera dans la même veine que son précédent opus.

Couverture de Into The Water par Paula Hawkins

Into The Water – Paula Hawkins (Doubleday)

 

Très attendu également en mai, House Of Names de l’irlandais Colm Tóibín : située dans la Grèce ancienne, l’histoire s’organise autour du roi Agamemnon bientôt de retour après la guerre de Troie. Sa femme Clymnestre contrôle Mycène en son absence et sa famille ne veut pas le voir revenir. Et pour cause, avant de partir pour le combat, celui-ci a tué sa propre fille le jour de ses noces. Cet acte a entraîné la famille royale dans une sphère de violence, et Clymnestre compte bien écarter Agamemnon du pouvoir…

Couverture de House Of Names par Colm Tóibín

House Of Names – Colm Tóibín (Viking)

Vous êtes donc parés pour affronter les premiers mois de 2017, en ce qui concerne la littérature anglo-saxonne tout du moins ! Je vous souhaite une bonne année de lectures et bien d’autres choses !

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply