International Dylan Thomas Prize 2017 | Eponine & Azelma

Prix

International Dylan Thomas Prize 2017 : la shortlist

Au cas où vous n’auriez déjà pas assez de livres à lire sur votre pile, voici quelques petits nouveaux… en effet ce matin, les juges de l’International Dylan Thomas Prize ont annoncé leur shortlist pour 2017.

 

International Dylan Thomas Prize 2017 – Shortlist

Pour rappel, ce prix accompagne les nouveaux talents : il récompense une oeuvre publiée en anglais, dont l’auteur est âgé de moins de 39 ans. Dylan Thomas est un poète gallois, mort à l’âge de 39 ans (d’où l’âge limite pour concourir). Ce prix a été créé par l’Université de Swansea, sa ville natale, pour lui rendre hommage.

Ce prix est important car il récompense un jeune écrivain, et lui permet de remporter près de 30.000 £ (à peu près 45.000 euros).

La shortlist

Les nommés sont donc :

· The Story Of A Brief Marriage par Anuk Arudpragasam – Sri Lanka (éd. Granta)
L’histoire se passe au Sri Lanka, durant la guerre entre le gouvernement et les Tigres tamouls. Le jeune Dinesh rencontre un vieil homme qui lui propose sa fille Ganga, en mariage, espérant ainsi la protéger contre les attaques des soldats victorieux. Le roman raconte leur rencontre, et la façon dont ils vont s’appréhender l’un l’autre, en pleine guerre.
Anuk Arudpragasam est né en 1988 et vit à New York où il étudie la philosophie à l’Université de Columbia. Né au Sri Lanka, il écrit en anglais et en tamoul. Ce livre est son premier roman.

 

· Pigeon par Alys Conran – UK (éd. Parthian)
Iola et Pigeon, deux enfants vivant dans la campagne galloise, passent leur journée à inventer des histoires pour sortir de leur quotidien. Le roman aborde leur amitié et la façon dont pigeon se construit des mondes afin de grandir.
Alys Conran est galloise. Elle a déjà été remarquée pour ses nouvelles, ses poèmes et son écriture créative. Elle publie là son premier roman, qui est également le premier roman de l’histoire à être sorti en anglais et en gallois.

 

· Cain par Luke Kennard – UK (éd. Penned in the Margins)
Il s’agit d’un recueil de poèmes sous forme de dialogue entre l’auteur et un psychiatre.
Luke Kennard est un poète reconnu : il a publié cinq collections de poèmes et gagné plusieurs prix. Il a également rédigé des nouvelles et un roman. Il vit à Bournville et enseigne l’écriture à l’Université de Birmingham.

 

· The High Places par Fiona McFarlane – Australia (éd. Farrar, Straus & Giroux)
Ce livre est une collection de 14 nouvelles. Elle se déroulent dans le monde entier, et se concentrent sur les espoirs et les déceptions des gens, sur les relations entre amis, parents et enfants etc…
L’auteur, Fiona McFarlane, est australienne. Elle a étudié à la Cambridge University et à l’Université du Texas aux Etats-Unis. Elle a l’habitude de publier ses nouvelles dans des revues telles que The New Yorker, Zoetrope: All-Story, The Missouri Review. Son premier roman, The Night Guest, est paru en 2014 et a été récompensé à de nombreuses reprises.

 

· The Essex Serpent par Sarah Perry – UK (éd. Serpent’s Tail)
On ne présente plus The Essex Serpent, nommé livre de l’année par la chaîne de librairies anglaises, Waterstones. Nous sommes en pleine ère victorienne et la jeune veuve londonienne Cora Seagrave, déserte la capitale après les funérailles de son mari pour un mystérieux petit village perdu dans l’Essex. Pourquoi ? Car il se murmure qu’une bête bizarre et monstrueuse peuple les eaux de la côte… Cora, curieuse et férue de biologie se passionne pour cette histoire et s’installe dans le village en question. Elle y rencontre, entre autres, William Ransome le pasteur local, qui lui ne croit pas en la légende urbaine du coin…
Sarah Perry est anglaise, originaire de l’Essex. Son premier roman After Me Comes the Flood a connu un énorme succès et The Essex Serpent était donc très attendu. Sorti l’an passé, il fait un tabac dans les librairies et est actuellement également nommé pour le Baileys Prize.

 

· Dog Run Moon:Stories par Callan Wink – US (éd. Granta)
Il s’agit à nouveau d’un recueil de nouvelles proposant des personnages forts et tendres à la fois. Elles se déroulent dans l’Ouest américain à travers des paysages grandioses.
Callan Wink est américain, originaire du Michigan. Il a fait ses débuts en publiant ses nouvelles dans The New YorkerMen’s Journal, Granta, ou encore The Best American Short Stories.  Il est guide sur la Yellowstone River et écrit à ses heures perdues!

International Dylan Thomas Prize – Auteurs nommés

Cette sélection fait la part belle aux éditeurs indépendants (5 sur 6). Elle met également en avant des genres parfois oubliés comme la poésie ou les nouvelles.

L’année dernière c’est une oeuvre hybride qui avait été consacrée : un roman rendant hommage à un poète, qui possédait une structure particulière.

Vous pouvez d’ailleurs retrouver Max Porter et son Grief is The Thing With Feathers dans l’article que je lui avais consacré l’année dernière ici.

En tout cas bonne chance à ces 6 ouvrages, le gagnant sera annoncé le 10 mai prochain !

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply