Costa Book Awards 2016 : winners | Eponine & Azelma

News, Prix

Costa Book Awards : les gagnants dans chaque catégorie

Depuis les débuts de mon blog, je vous ai souvent parlé des prix littéraires anglo-saxons : contrairement à certains lecteurs, j’apprécie beaucoup les compétitions littéraires. Non pas pour la course au titre, mais parce qu’ils permettent, grâce à leurs listes de nommés, de découvrir de nouveaux auteurs.

Voilà un prix dont je ne vous ai encore jamais parlé, et qui est pourtant l’un des plus populaires du Royaume-Uni : le Costa Book Awards .

L’originalité de ce prix est qu’il met en compétition plusieurs catégories différentes : roman, premier roman, livre pour enfants, poésie, et biographie. Au mois de janvier les gagnants de chaque catégorie sont annoncés et à la fin du mois, un seul de ces ouvrages est couronné livre de l’année : le Costa Book of the Year.

Il s’agit de la seule compétition qui met sur le même plan autant de genres différents, et surtout la seule à se permettre de comparer un roman à un livre pour enfants ! Mais c’est un prix très apprécié des anglais !

Costa Book Awards - Logo

Costa Book Awards – Logo

Histoire du Costa Book Awards

Le Prix ne s’est pas toujours appelé comme ça : créé en 1971, il porte d’abord le nom de Whitbread Book Award. En 2006, la chaîne Costa Coffee en devient le sponsor et le prix change de nom.
Le Costa Book Awards récompense un ouvrage en anglais, publié par des auteurs basés en Grande-Bretagne ou en Irlande. L’originalité de ce prix c’est qu’il couronne un livre pour sa qualité littéraire bien sûr, mais aussi pour sa force de divertissement. C’est ce qui fait sa popularité par rapport à d’autres prix plus prestigieux mais portant moins d’attention au public de lecteurs.

Il y a donc 5 catégories, et dans chaque catégorie un panel de juges dédiés. Le gagnant de chaque catégorie remporte 5.000£.
Le Costa Book Of The Year, vainqueur toutes catégories, rapporte à son auteur 30.00 !

Parmi les gagnants célèbres : David Lodge, Kate Atkinson, A.L. Kennedy, Hilary Mantel.  


LE CBA 2016

Il y avait 20 livres en compétition, 4 par catégorie. Une sélection largement dominée par des femmes : elles représentaient 14 auteurs sur 20 !

Roman
Sebastian Barry: Days Without End (Faber & Faber)
Maggie O’Farrell: This Must Be the Place (Tinder Press)
Sarah Perry : The Essex Serpent (Serpent’s Tail)
Rose Tremain : The Gustav Sonata (Chatto & Windus)

Premier Roman
Susan Beale : The Good Guy (John Murray)
Kit de Waal : My Name Is Leon (Viking)
Guinevere Glasfurd : The Words in My Hand (Two Roads)
Francis Spufford: Golden Hill (Faber & Faber)

Biographie
Keggie Carew for Dadland: A Journey Into Uncharted Territory (Chatto & Windus)
John Guy for Elizabeth: The Forgotten Years (Viking)
Hisham Matar for The Return: Fathers, Sons and the Land in Between (Viking)
Sylvia Patterson for I’m Not With the Band: A Writer’s Life Lost in Music (Sphere)

Poésie
Melissa Lee-Houghton: Sunshine (Penned in the Margins)
Alice Oswald: Falling Awake (Jonathan Cape Poetry)
Denise Riley: Say Something Back (Picador)
Kate Tempest: Let Them Eat Chaos (Picador)

Livres pour enfants
Brian Conaghan: The Bombs That Brought Us Together (Bloomsbury)
Patrice Lawrence: Orangeboy (Hodder Children’s Books)
Francesca Simon: The Monstrous Child (Faber & Faber/Profile Books)
Ross Welford: Time Travelling With a Hamster (HarperCollins Children’s Books)

 

Costa Book Awards 2016 - Shortlist

Costa Book Awards 2016 – Shortlist

 

Gagnant de la catégorie ROMAN : Sebastian Barry pour Days Without End (Faber & Faber)

Sebastian Barry est maintenant un habitué du Costa : il avait déjà remporté le prix en 2008 avec The Secret Scripture (VF: Le Testament caché, trad. de Florence Lévy-Paoloni, Paris, Éditions Joëlle Losfeld). C’est un écrivain irlandais prolifique : il écrit des romans, des pièces de théâtre et de la poésie. Barry écrit beaucoup sur l’Irlande mais Days Without End fait exception à cette règle.

Résumé : deux soldats américains Thomas McNulty et John Cole s’engagent en 1850 dans les guerres contre les Indiens. Ils chérissent ces jours énergisants malgré les horreurs dont ils sont témoins. Leur vie va changer lorsqu’ils vont croiser sur leur route une jeune indienne…

Cover de Days Without End - Sebastian Barry

Days Without End – Sebastian Barry

 

Gagnant de la catégorie PREMIER ROMAN : Francis Spufford pour Golden Hill (Faber & Faber) 

Francis Spufford est anglais, et plutôt habitué aux essais et aux documents. Il a remporté une multitude de récompenses pour ses travaux en Histoire ou en Sciences. Il fait partie de la très prestigieuse Royal Society of Literature, et enseigne l’écriture à l’Université de Londres.

Résumé : New York, 1746 : un jeune anglais fraîchement débarqué compte bien réussir dans la finance. Avec 1000 pounds en poche va-t-il réussir à gagner la confiance de ses pairs et réussir dans cette toute nouvelle ville ?

Cover de Golden Hill - Francis Spufford

Golden Hill – Francis Spufford

 

Gagnant de la catégorie BIOGRAPHIE : Keggie Carew pour Dadland: A Journey Into Uncharted Territory (Chatto & Windus)

Keggie Carew est une originale : d’abord artiste contemporaine elle a vécu aux quatre coins du monde avant d’embrasser une carrière d’écrivain suite à une découverte en 2004. A cette époque elle découvre dans le grenier de la maison de son père deux coffres remplis de souvenirs qui allaient devenir le matériel principal de son premier livre : la biographie de ce père hors du commun.

Résumé : Keggie Carew retrace la vie de son père, soldat pendant la campagne de Birmanie durant la Seconde Guerre Mondiale. Tom Carew était un franc-tireur et un parachutiste d’élite. Au-delà de la guerre, la vie de Tom n’a pas été de tout repos : il fut également un businessman atteint de démence à la fin de sa vie. Sa fille nous emmène dans son monde, avec beaucoup d’humour et d’affection.

Cover de Dadland - Keggie Carew

Dadland – Keggie Carew

 

Gagnant de la catégorie POESIE : Alice Oswald pour Falling Awake (Jonathan Cape Poetry)

Alice Oswald est une poétesse britannique déjà lauréate du  T. S. Eliot Prize en 2002 et de multiples autres récompenses.
Elle écrit beaucoup sur le jardinage et la nature qui sont ses grandes inspirations.
Au coeur de cette nouvelle collection de poèmes, la notion de « mutabilité » : toute matière est instable face à la mortalité.

Cover de Falling Awake - Alice Oswald

Falling Awake – Alice Oswald

 

 

Gagnant de la catégorie LIVRE POUR ENFANTS : Brian Conaghan pour The Bombs That Brought Us Together (Bloomsbury)

Brian Conaghan est écossais mais vit aujourd’hui à Dublin en Irlande. Il a un profil particulier dans le monde de la littérature puisqu’il avait arrêté l’école, adolescent pour partir en apprentissage. Il a ensuite repris les cours, bien plus tard, pour devenir acteur, conduit par sa passion nouvelle pour les livres et l’écriture. Il fonde une compagnie théâtrale et essaie en parallèle d’écrire et de se faire publier. Il y parvient en 2011 et est, depuis, écrivain à plein temps !

Résumé : Charlie vit à Little Town, une ville pauvre du Régime. Il rencontre Pavel, un réfugié qui vient d’Old Country, la ville ennemie de Little Town. Mais lorsque des bombes commencent à tomber sur Little Town, Charlie doit faire des choix…

Cover de The Bombs That Brought Us Together - Brian Conaghan

The Bombs That Brought Us Together – Brian Conaghan

 

Voici donc les 5 grands gagnants du Costa Book Awards 2016 : reste à attendre le 31 janvier pour savoir lequel remportera le prix du livre de l’année toutes catégories confondues !

image sources

  • dayswithoutend_sebastianbarry: Amazon.co.uk
  • dadland_keggiecarew: Amazon.co.uk
  • fallingawake_aliceoswald: Amazon.co.uk
  • thebombsthatbroughtustogether_brian-connaghan: Amazon.co.uk
Previous Post Next Post

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Sebastian Barry remporte le CBA 2016 | Eponine & Azelma 24 février 2017 at 11:09

    […] vous avais parlé de la shortlist dans cet article-ci. Le lauréat a donc été annoncé ce 31 janvier au soir ; et c’est la première fois dans […]

  • Leave a Reply