Livres en course pour le prix Baileys | Eponine & Azelma

News, Prix

Baileys Women’s Prize For Fiction : la shortlist.

Nous ne connaissons pas très bien les prix littéraires anglo-saxons ici en France, ils sont pourtant très reconnus et souvent attribués à des auteurs très talentueux.
Après la shortlist de l’International Dylan Thomas Prize, dont je vous parlais la semaine dernière, c’est le Baileys Women’s Prize For Fiction qui a annoncé sa dernière liste d’écrivains en compétition avant la remise du prix, le 8 juin prochain.
Et comme le nom du prix l’indique il ne s’agit que de femmes, chez les nommées comme dans le jury !

Baileys Women's Prize for Fiction 2016 - le Jury

Baileys Women’s Prize for Fiction 2016 – Jury

 

Qu’est-ce que le Baileys Women’s Prize For Fiction ?

Le Baileys Women’s Prize For Fiction récompense chaque année la meilleure oeuvre de fiction, par une femme, rédigée en anglais, dans le monde.
L’histoire de la création du prix remonte à 1992, lorsqu’un groupe de journalistes, libraires, et critiques littéraires ont remarqué que l’année précédente le prestigieux Man Booker Prize n’avait gardé aucune femme dans sa shortlist.
Encore mieux, ils ont réalisé que seulement 10 pour cent de femmes faisaient partie des shortlists pour le Booker Prize, depuis sa création !
Le prix a donc été créé et lancé en 1996. Il s’est d’abord appelé le « Orange Prize for Fiction » et a été attribué pour sa première édition à Helen Dunmore pour A Spell of Winter.
Il change ensuite de nom en 2013, lorsque les fondateurs du prix décident d’avoir recours à des fonds privés, et devient le « Women’s Prize For Fiction ».
Un an après BAILEYS devient le sponsor officiel du prix et depuis il porte le nom du Baileys Women’s prize for Fiction.

Parmi ses lauréates on peut citer : Carol Shields (1998) Chimamanda Ngozi Adichie (2007), Marilynne Robinson (2009).
La gagnante de l’année dernière était Ali Smith pour How To Be Both.

Couverture du livre How To be Both par Ali Smith

How To Be Both by Ali Smith – Winner of the 2015’s Baileys Women’s Prize For Fiction

 

La Shortlist 2016

Baileys Women's Prize for Fiction 2016 - Shortlist

Baileys Women’s Prize for Fiction 2016 – Shortlist

 

  • The Green Road by Anne Enright (Vintage Publishing)

Les enfants de Rosaleen Madigan, tous expatriés, reviennent en Irlande lorsque leur mère leur annonce qu’elle veut vendre la maison de famille. Ils se retrouvent tous alors pour un dernier Noel dans le bien familial, chacun avec leur vie, leurs griefs les uns contre les autres et surtout contre leur mère qui ne les a jamais épargnés…

Anne Enright est un auteur irlandais lauréate du Man Booker Prize 2007 pour The Gathering. Elle a déjà obtenu plusieurs prix avec The Green Road sorti en mai dernier chez Vintage Publishing.

The Green Road par Anne Enright

The Green Road by Anne Enright

 

  • The Improbability Of Love by Hannah Rothschild (Bloomsbury Publishing PLC)

Lorsqu’Annie McDee tombe sur une affreuse peinture en cherchant un cadeau pour un homme peu recommandable elle ne se rend pas compte de l’importance de sa découverte.
Elle se retrouve propulsée malgré elle dans la vie artistique londonienne, au milieu de riches oligarques russes, d’acheteurs désespérés et d’escrocs qui veulent tous mettre la main sur son tableau-un chef d’oeuvre du 18ème siècle qui a pour titre « The Improbability of Love ».
A force d’enquêter sur l’origine de son tableau, Annie va non seulement découvrir la liste des prestigieux anciens propriétaires, mais aussi de sombres secrets de l’Histoire européenne. Le long chemin qu’elle emprunte va également lui redonner envie de tomber amoureuse…

C’est le 1er livre d’Hannah Rothschild, philanthrope et réalisatrice britannique. Elle connaît son sujet puisqu’en août 2015, elle est devenue présidente du conseil d’administration de la National Gallery à Londres. c’est la première femme à accéder à ce poste prestigieux. Cela faisait 25 ans qu’elle travaillait à ce premier roman, salué par la critique.

The Improbability Of Couverture de The Improbability Of Love by Hannah Rothschild

The Improbability Of Love by Hannah Rothschild

 

  • A Little Life by Hanya Yanagihara (Pan Macmillan)

Willem, JB, Malcolm et Jude quatre amis qui se sont connus à l’université dans le Massachusetts s’installent ensemble à New York afin de trouver un job.
Au fil des années, leurs relations deviennent plus compliquées, tendues par le succès et l’orgueil. Bientôt c’est Jude qui va leur poser problème, devenu un avocat très talentueux mais un homme brisé et dépressif, traumatisé par une enfance affreuse dont il pense qu’elle va le hanter pour toujours.

Ce livre assez long et décrit comme dépressif par beaucoup de lecteurs est pourtant devenu l’un des best-sellers de l’année en 2015! Toutes les critiques sont unanimes pour louer les qualités littéraires de l’auteur américaine dont c’est le 2ème livre. Elle arrive à dépeindre avec émotion les relations humaines, les limites de l’amitié, le masochisme et la souffrance. Mais aussi la réussite et l’ascension professionnelle.

Couverture de A Little Life by Hanya Yanagihara

A Little Life by Hanya Yanagihara

 

  • The Glorious Heresies by Lisa McInerney (John Murray General Publishing Division)

Un meurtre va affecter la vie de cinq marginaux en Irlande.
Ryan, 15 ans, est un dealer qui ne veut pas mal tourner comme son alcoolique de père, dont l’obsession pour son voisin détraqué menace de ruiner sa famille.
Georgie est une prostituée dont la volonté de se convertir va avoir de dangereuses répercussions.
Maureen, la meurtrière accidentelle, revient à Cork après 40 ans d’exil et découvre que son fils Jimmy est devenu l’un des plus grands gangsters de la ville.
En cherchant l’expiation pour son crime, Maureen menace de détruire tout ce pour quoi son fils a travaillé, tandis que ses actions risquent de donner un coup de projecteur à la pègre irlandaise.

The Glorious Heresies a été nommé Livre de l’année par The Irish Times, Sunday Independent et le Sunday Business Post en 2015 et est apparu sur la liste de plusieurs prix cette année.

Il s’agit du premier roman de Lisa McInerney écrivain irlandais, qui s’est fait connaître en tenant un blog sur la classe ouvrière.

The Glorious Heresies by Lisa McInerney

The Glorious Heresies by Lisa McInerney

 

  • Ruby by Cynthia Bond (Hodder & Stoughton General Division)

Ephram Jennings n’a jamais oublié la jolie fille aux longues tresses qui courait à travers les bois de Liberty, leur petite ville d’enfance du Texas profond. Pour Ruby Bell, Liberty n’était qu’un lieu de violence et d’abus qu’elle a fui pour le New York glamour des 50’s. Des années plus tard, de retour chez elle, Ruby 30 ans doit faire face à nouveau au racisme de son enfance et à la haine de toute une ville. Témoin de cet acharnement, Ephram doit choisir entre la loyauté à sa soeur qui l’a élevé, et l’amour de la femme qu’il aime depuis tout petit.

Comparée à Toni Morrison et louée par Oprah Winfrey, Cynthia Bond dénonce ici le racisme ordinaire d’une petite ville du sud des Etats-Unis et arrive à parler d’amour et de religion dans un contexte violent et sordide. Peut-on échapper à son destin ?

Couverture pour Ruby de Cynthia Bond

Ruby by Cynthia Bond

A noter, le livre est paru en France, sous le même titre, traduit de l’anglais par Laurence Kiefé, aux éditions Christian Bourgois.

 

  • The Portable Veblen by Elizabeth McKenzie (HarperCollins)

Veblen est une anti-consumériste convaincue. Elle est passionnée, enthousiaste, traductrice amateur de Norvégien, et elle croit fermement que l’écureuil gris qui la suit partout peut comprendre plus de choses qu’il n’y paraît.

Son fiancé Paul est un neuro-scientifique, fils de hippies, qui n’a pas trop le temps pour les écureuils. Ses travaux récents l’ont rapproché de Cloris Hutmacher, une sacrée séductrice, héritière d’un empire pharmaceutique, promise à la gloire et au succès grâce à un sombre contrat la liant au Secrétariat de la Défense. Tout va alors se compliquer…

Il s’agit du 2ème roman de l’américaine Elisabeth McKenzie, dont la lecture s’avère, pour les critiques, agréable et amusante. Un roman sur les familles dysfonctionnelles et surtout l’engagement et le mariage.

The Portable Veblen by Elizabeth McKenzie

The Portable Veblen by Elizabeth McKenzie

 

 

Previous Post Next Post

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Lisa McInerney gagne le BWPFF 2016 | Eponine & Azelma 9 juin 2016 at 4:14

    […] Vous pouvez retrouver les autres nommés de la shortlist du Baileys Women’s Prize For Fiction ici sur mon blog : http://eponineazelma.com/baileys-womens-prize-for-fiction-shortlist […]

  • Reply "The Green Road" by Anne Enright | Eponine & Azelma 26 juin 2016 at 5:38

    […] Le roman a été notamment nommé pour le Costa Award en 2015, le Man Booker Prize l’an dernier également, et pour le Baileys Women’s Prize for Fiction cette année (voir ici) […]

  • Reply tolstivan8188 5 février 2017 at 7:06

    Hello! I really like your blog! Continue to write more! Very interesting!

  • Leave a Reply